Marc-Aurèle a été le dernier représentant de ceux que l’on a appelés les « cinq bons empereurs romains ». Au IIème siècle après J.-C., il a régné sur un vaste empire qui couvrait la majeure partie de l’Europe, de l’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Dans le même temps, il était également le prêtre en chef de la religion romaine. Par ailleurs, il était le plus haut magistrat des tribunaux romains. Enfin, menant par l’exemple, il a dû passer des années loin de Rome, en tant que général, afin de lutter contre des peuplades d’envahisseurs.

Comment Marc-Aurèle a-t-il géré cet agenda… d’empereur ?

Quelle habitude Marc-Aurèle a-t-il instillée dans cet emploi du temps chargé pour concilier une vie d’action et un esprit de réflexion ? Comment a-t-il équilibré la vision à long terme et l’urgence du moment présent ?

Il y est parvenu en écrivant régulièrement un journal intime, dans lequel il tenait un registre informel de ses réflexions, observations et autocritiques. De fait, Marc-Aurèle voulait comprendre profondément qui il était et comment il devait diriger et vivre. Il a d’ailleurs intitulé son journal « Pensées pour moi-même ».

Quelle inspiration pour le manager d’aujourd’hui ?

Le manager-leader du 21ème siècle pourrait tirer de nombreux enseignements du journal de Marc-Aurèle. Mais si vous ne deviez en choisir qu’un seul, que ce soit celui-ci :

Sache prendre un peu de temps pour ton propre moi intérieur, sache lâcher prise et ne pas travailler.

Tout au long de ses « Pensées », Marc-Aurèle se rappelle fréquemment à lui-même :

  1. ralentis et mets-toi en retrait
  2. détache-toi et réfléchis

Il écrit aussi :

Nulle part l’homme ne peut trouver une retraite plus calme ou plus tranquille que dans sa propre âme. (…) Profite souvent de ce temps de retraite, et tu pourras alors te régénérer continuellement.

Pourtant, l’Histoire nous dit que Marc-Aurèle n’a jamais esquivé les devoirs et les soucis dus à sa charge impériale. Avec ces temps réguliers de retrait sous sa tente pour rédiger son journal intime, il n’a pas cherché à fuir sa vie. Il a simplement cherché à se ressourcer et se renouveler pour mieux la vivre, à comprendre ses responsabilités et à se préparer à les assumer, psychologiquement, émotionnellement et spirituellement.

Savez-vous comment vous ressourcer et en prenez-vous le temps ?

Aujourd’hui, dans l’ère de « l’infobésité », des écrans multiples constamment allumés, des urgences et des appels à l’action immédiate, vous, managers et leaders d’équipes et d’organisations :

  1. savez-vous comment créer un lieu de retraite pour vous-même, voire en vous-même, où vous pourriez réfléchir avec détachement à votre action et vous ressourcer ?
  2. et si oui, à quelle fréquence le faites-vous ?

Dans tous les cas, notre podcast sur le recentrage est susceptible de vous aide d’une aide précieuse !

Si vous développez cette habitude sur une base régulière, l’exemple de Marc-Aurèle nous montre que vous deviendrez un être humain encore meilleur, et donc un meilleur leader.

Pensées et idées extraites en partie du livre : « Defining Moments : when managers must choose between Right & Right » J.L. Badaracco, Jr. Harvard Business School

Vous appréciez ce contenu : n'hésitez pas à le partager

Categories:

Pas encore de commentaire. Soyez le premier !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

18 + sept =